Aide à la toilette

L’aide à la toilette doit se faire dans un endroit calme et dans le respect de l’intimité. Cet instant parfois difficile à accepter doit être un moment d’apaisement, de sérénité et au rythme de la personne aidée. Il faut également respecter les habitudes de la personne : préfère-t-elle un bain le soir ou une douche le matin ? Perturber leurs habitudes risque d’occasionner de leurs part un refus de l’aide à la toilette.  C’est un acte qui fait entrer la relation aidant-aidé dans la sphère de l’intime.

Le choix des vêtements du jour peut être la première étape pour préparer la personne dépendante au temps de la toilette. Il est important que votre proche puisse participer au choix, aussi longtemps que possible, des vêtements qu’il souhaite porter. Présentez-lui deux tenues adaptées à la saison et laissez-la choisir.

Le respect de l’intimité des personnes âgées lors de la toilette

Si le niveau de pudeur est variable d’une personne à l’autre, et ce quel que soit son âge, la toilette est un moment considéré comme intime par le plus grand nombre. Pour les personnes aidées, la réalisation de certains mouvements peut rendre la toilette vraiment difficile, et il est souvent pénible de demander de l’aide pour ce moment délicat. Cela risque de les inciter à se laver moins bien, moins fréquemment. De même, la peur de tomber et les postures désagréables liées à la toilette réduisent l’envie de demander de l’aide.

Il est tout à fait compréhensible de ne pas être à l’aise avec le fait de se déshabiller face à un proche, un membre du corps médical, ou une aide à domicile.